La Liberté

Vers des discussions historiques

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le répit offert par le cessez-le-feu n’a pas changé la vie des Afghans. © Keystone
Le répit offert par le cessez-le-feu n’a pas changé la vie des Afghans. © Keystone
Partager cet article sur:
31.07.2020

Talibans et gouvernement s’apprêtent à mener des négociations. Un cessez-le-feu a été instauré

Luc Mathieu, Kaboul

Afghanistan » Personne, à Kaboul, ne se risque à parler de paix. Trop tôt, trop incertain. Mais jamais, en dix-neuf ans de guerre, des pourparlers entre le Gouvernement afghan et les talibans n’ont semblé aussi proches. Mardi soir, le président Ashraf Ghani a annoncé qu’il était prêt, que les discussions pouvaient débuter dès la semaine prochaine. Quelques jours plus tôt, les talibans s’étaient dits favorables à un démarrage des négociations après la fête de l’Aïd, qui débute aujourd’hui et s’achève dimanche. Juste après l’annonce de Ghani, ils ont aussi déclaré un cessez-le-feu de trois jours. La décision a été saluée par les Etats-Unis, qui multiplient les pressions sur le président depuis plusieurs mois. «Les Afghans méritent de c&e

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00