La Liberté

Porter le masque pour protéger autrui

Partager cet article sur:
04.04.2020

Autriche » Le masque va-t-il devenir obligatoire en Europe? Après la République tchèque, l’Autriche l’impose partiellement dès lundi 6 avril.

«Les clients qui fréquentent un supermarché, une pharmacie ou une droguerie de plus de 400 m2 de surface vont devoir porter des masques», confirme Oliver Gumhold, porte-parole du Ministère fédéral des affaires sociales et sanitaires. «La protection buccale et nasale est destinée à prévenir l’infection des personnes qui sont contagieuses mais qui ne le savent pas parce qu’elles ne présentent aucun symptôme.»

Ce règlement sera obligatoire à partir de lundi. «Mais si les supermarchés peuvent proposer des masques avant cette date à leurs clients, ils peuvent le faire dès maintenant», ajoute M. Gumhold. «L’obligation d’utiliser un appareil de protection buccale et nasale n’est valable que dans les grandes surfaces et les lieux commerciaux. Par ailleurs, les masques imposés ne sont pas ceux utilisés par le personnel médical. Le but est de couvrir la bouche et le nez et d’empêcher les virus de se propager dans l’air.»

Si le pays de feu l’impératrice Sissi s’est résolu à cette mesure, c’est que ses autorités ont lu les dernières conclusions de l’Institut Robert Koch (RKI) en Allemagne. Ses chercheurs écrivent que le port d’un protecteur buccal et nasal peut être utile pour réduire le risque de transmission des agents pathogènes des maladies respiratoires à d’autres personnes. Blick cite le directeur de l’Institut de microbiologie médicale de l’Hôpital universitaire de Halle qui affirme que cette mesure serait efficace à condition qu’elle soit adoptée dans toute l’Europe. Comme en Asie, où le virus se propage beaucoup plus lentement que sur le Vieux Continent.

Côté fournitures, les autorités autrichiennes disent avoir de quoi tenir. «Les grandes chaînes de vente au détail ont commandé des volumes appropriés», assure le porte-parole autrichien. «Nos fournisseurs? La majorité des masques médicaux et des protections buccales et nasales est fournie par l’Asie. Cependant, il existe également une production nationale.» Pays semblable à la Suisse au vu de sa population, l’Autriche connaît moins d’infections et de morts. Mais pratique-t-elle le dépistage systématique? «Non, mais jusqu’à ce jour nous avons réalisé près de 100 000 tests. A l’avenir, d’autres tests seront effectués sur le personnel médical, le personnel infirmier ou les personnes ayant un contact intensif avec la clientèle comme les caissiers de supermarchés», conclut M. Gumhold.

En Allemagne, le port du masque commence aussi à faire école. La ville de Jena (Thuringe) l’a rendu obligatoire. Hanau (Hesse) doit faire de même.

Pierre-André Sieber

Articles les plus lus
Dans l'adversité...
Dans l'adversité...
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00